Actualités en cours

Réunion en Science de la Terre 2020

Du 26 au 30 octobre 2020 aura lieu la 27e édition de la Réunion des Sciences de la Terre, congrès national couvrant l’ensemble des géosciences.

Plusieurs points de rendez-vous :

  • forum « Géoparcs, médiation et géotourisme » le 29 octobre auquel il est possible de participer de façon exclusive. Il ouvre à la participation à l’excursion le 30 oct, prise en charge par le Géoparc mondial UNESCO Beaujolais
  • dans le programme de la RST, session ouverte T16  « Géopatrimoine et diffusion des Sciences de la Terre » :
    1. T16.1 Objets, données et images des collections, patrimoine scientifique ex-situ
    2. T16.2 Stratotypes et GSSP, patrimoine scientifique in-situ

    3. T16.3 Les outils de la protection, de la vulgarisation et du géotourisme

Vous avez jusqu’au 17 juillet pour les inscriptions à tarif préférentiel! C’est aussi la date limite pour soumettre un résumé pour les sessions RST, ne tardez pas!

Au plaisir de vous y voir!

Actualités en cours

Guides sur la Vendée

Pour profiter pleinement des vacances, vous trouverez bientôt en librairie :

  • un nouveau guide sur la Vendée –>Curiosités géologiques des plaines et bocages de Vendée ISBN : 978-2-7159-2715-5
  • une réédition –>Curiosités géologiques du littoral vendéen – réédition 2020 (1ère édition 2013) ISBN : 978-2-7159-2553-3

 

 

Bonne lecture!

Actualités en cours

Vigie-Terre, les sciences participatives au service de la géologie


Nouvel outil au service de la connaissance de la géologie, Vigie-Terre (www.vigie-terre.org) est un programme de sciences participatives consacré à la diversité géologique. Il a pour objectif de recenser des nouvelles observations géologiques sur le territoire, qu’elles soient le résultat du développement de l’anthropisation ou de phénomènes naturels. Sur le long terme, l’objectif de Vigie-Terre est de disposer d’informations précises et régulières sur les sites d’intérêt géologique découverts en France chaque année.

Vigie-Terre pour découvrir et renseigner la géodiversité

La géodiversité est le terme équivalent à la biodiversité pour désigner la variété des objets géologiques (des roches, de leur contenu et des paysages qu’elles forment). Elle est une composante essentielle de la nature. Bien que cette composante minérale semble moins changeante que les espèces vivantes, il n’en demeure pas moins que l’érosion, les activités d’aménagement du territoire, les bouleversements climatiques affectent les objets géologiques en les faisant disparaître ou apparaître au cours du temps. Vigie-Terre cherche à découvrir des nouveaux objets géologiques mis au jour à la faveur de phénomènes naturels (glissement de terrain par exemple) ou anthropiques (affleurements créés par des travaux d’aménagement du territoire par exemple). En effet, souvent ces données nous échappent car elles sont rapidement soustraites à l’étude par des recouvrements (construction, végétalisation). Vigie-Terre offre la possibilité de participer et signaler ces nouvelles données géologiques (affleurement de roche, fossiles, minéraux etc..) pour améliorer la connaissance de l’histoire de la terre et pour nourrir des projets de recherche.

La France est riche d’un patrimoine géologique exceptionnel et varié. Vigie-Terre propose de contribuer à sa connaissance, son étude et sa conservation.

Vigie-Terre pour étudier et échanger avec des professionnels

Développé par le Muséum national d’Histoire naturelle, le programme permet de :

  • signaler de nouveaux affleurements géologiques (un affleurement est une partie d’un terrain visible à la surface de la Terre).
  • déployer un réseau national pouvant intervenir rapidement pour :
    • évaluer le besoin d’étude des sites nouvellement exposés
    • diagnostiquer les besoins d’intervention ou de prévention nécessaires pour conserver une trace de l’information du site
  • mettre en place localement des initiatives pédagogiques.

Vigie-Terre implique un réseau de partenaires constitué d’associations naturalistes, de sociétés savantes, de Muséums, Parcs et réserves naturelles… Les relais ont pour mission d’effectuer des diagnostics à partir des signalements effectués par les participants et de les accompagner dans leur démarche. Ils sont déployés sur l’ensemble du territoire, et représentent des maillons essentiels pour que l’ensemble des publics puisse s’impliquer et en apprendre plus sur la richesse de la géodiversité.

Vigie-Terre s’inscrit dans le cadre d’autres projets de sciences participatives comme Vigie-Nature au Vigie-Ciel au sein de la structuration Vigie-Muséum portée par le Muséum national d’Histoire naturelle.

Le site web a été développé par L’unité de service du Muséum et Sorbonne Université : Mosaic.

Le programme a bénéficié du soutien des Ministères de l’environnement ainsi que de la Recherche et du Programme des Investissements d’Avenir (PIA).

CONTACT
Asma Steinhausser, coordinatrice du programme : asma.steinhausser@mnhn.fr

Référents scientifiques :
Grégoire Egoroff, ingénieur de recherche, chargé de mission « Inventaire national du Patrimoine géologique », MNHN : gregoire.egoroff@mnhn.fr

Isabelle Rouget, professeur, MNHN : isabelle.rouget@mnhn.fr

Patrick De Wever, professeur émérite, MNHN : patrick.de-wever@mnhn.fr

Actualités en cours

Retour sur 20 ans de Rencontres Géole!

Nos habituelles Rencontres Géole de 2020 ont dû malheureusement être annulées cette année en raison de la crise sanitaire….mais reportées à 2021, au même endroit et sans doute du 22 au 25 avril!

En attendant, pour rester ensemble malgré tout : retour sur presque 20 ans de Rencontres Géole!

1999

On commence avec les Rencontres Géole en Ardèche à Privas et Les Vans

2001

Nous sautons quelques années pour nous retrouver à Lille

2003

Deux ans plus tard, à Digne

2004

Ce fut à Bayeux que nos Géoliens se rencontrèrent

2005

On quitte la mer pour les montagnes du Bourg d’Oisans

2006

On remonte vers le nord pour aller à Troyes

2007

Nous quittons l’est, pour la capitale

2010

L’étape suivante fut à Hostens

2011

C’est au Salagou que nous retrouvons nos Géoliens

2012

C’est au tour du Beaujolais de les accueillir

2013

Prochaine étape: Evian, le Chablais

 

2014

Nous quittons les montagnes du Chablais, pour l’île de Tatihou dans la Manche

 

2015

Direction le Massif des Bauges

 2016

C’est dans l’Ain, à Oyonnax, que nos Géoliens passèrent quelques jours

2017

18 ans après, c’est en Ardèche que nos Géoliens se retrouvent à nouveau

2018

Direction les Causses du Quercy, dans le Lot

2019

Il y a tout juste 1 an,  en Auvergne!

RST

Tous les deux ans, c’est l’occasion de retrouver la section Géole lors de la Réunion des Sciences de la Terre (RST). Retour en image!

Tour de France de la section Géole!

Il n’y a pas que les cyclistes qui font des tours de France!

( Pour voir la carte en plus grand: https://framacarte.org/fr/map/tour-de-france-geole_74514)

Carte du Tour de Géole

Si vous avez des photos sur les éditions des Rencontres Géole qui manquent, n’hésitez pas à nous les envoyer pour que nous puissions compléter l’article!

Prenez soin de vous et à très bientôt!

Actualités en cours

Géoparc du Chablais-Offre d’emploi

Le Géoparc du Chablais recrute un.e chargé.e de projets pédagogiques dans le cadre du développement de la malle pédagogique. Il s’agit d’un CDD de 3 mois pour faire face à un accroissement d’activités.

Toutes les informations sur le lien ci dessous

CDD Géoparc du Chablais

 

Panorama sur le Léman depuis les Mémises – Géoparc Chablais
Actualités en cours

Les 29ème Rencontres Géole approchent!

A noter dans vos agendas

Les XXIXèmes Rencontres Géole auront lieu du 24 au 26 avril 2020, à Bure (Meuse) et Thonnance-les-Moulins (Haute-Marne), sur le site de l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra).

Cette année, 2 thématiques sont proposées : « Vulgariser les sujets sensibles » et « Sites et structures de vulgarisation géologique en France ».

Au menu de ces rencontres, visite du centre de l’Andra, découverte du site des lacets de Mélaire, visite de l’ancienne carrière souterraine de Rinval, visite du site des carrières d’Euville sans oublier la journée d’échanges et de communication.

Carrière d’Euville-credit photo : Guillaume Ramon / CDT

Pour en savoir plus sur le programme : Circulaire Géole

Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire en ligne via le formulaire suivant :

https://www.geosoc.fr/manifestation-sgf/agenda-des-reunions-colloques-sgf/event/593-xxixes-rencontres-sgf-geole-vulgariser-les-sujets-sensibles-et-sites-et-structures-de-vulgarisation-.html

En attendant ces 29ème Rencontres Géole, on vous propose un retour sur les précédentes rencontres en vidéo, ainsi que le compte-rendu de l’assemblée générale de la section Géole :

Compte-rendu AG Géole 2019

 

 

 

Actualités en cours

Le Muséum d’Histoire Naturelle de Nîmes recrute!

Le Muséum d’Histoire Naturelle de Nîmes ouvre un poste d’Adjoint au conservateur-Responsable du service des publics.

Ne pas tenir compte de la date de dépôt de dossier, la recherche est relancée.

Toutes les d’informations –> Offre d’emploi : Relance Adjoint au Conservateur

 

Muséum d’Histoire Naturelle de Nîmes

Actualités en cours

Appel à projet pour la connaissance de la géodiversité

Pour la troisième année consécutive, l’INPN (l’Inventaire National du Patrimoine Naturel, plateforme de diffusion sur la nature) lance un appel à projet pour soutenir l’acquisition de connaissances naturalistes. Il s’adresse en priorité aux associations naturalistes et sociétés savantes impliquées dans la connaissance et/ou conservation de la nature par une action s’inscrivant dans des projets de portée nationale (Outre-Mer compris).
La géodiversité et la géologie sont concernées par cet appel, malgré leur absence de citations dans les documents associés, n’hésitez donc pas à candidater!
La date limite de soumission est le 9 février 2020
Vous trouverez le lien ci-dessous:

https://inpn.mnhn.fr/actualites/lire/10682/

Actualités en cours

Palais de la découverte en danger

De septembre 2020 à septembre 2024, le Grand Palais, dont une partie est occupée par le Palais de la Découverte, va fermer ses portes pour une rénovation globale.

On pourrait se réjouir de cette nouvelle, mais au delà de la fermeture complète du Palais pendant ces 4 années minimum de travaux, c’est le projet final qui inquiète le personnel mais aussi la communauté scientifique.

Cette rénovation prévoit, entre autre, de créer de nouveaux espaces de circulation au public au détriment de nombreux espaces de médiation entraînant une diminution de moitié de salle où se font les exposés oraux par les médiateurs scientifiques. D’autres espaces fermeront, impactant le nombre de personnel sur place avec 80 postes de travail seulement contre 160 actuellement. Il va sans dire que cela affectera fortement les conditions de travail pour le personnel, mais aussi la diversité des contenus que propose le Palais au public.

Pour soutenir le Palais de la Découverte, et à travers lui, la culture scientifique, une pétition est en ligne :

https://www.petitionenligne.com/avenir_du_palais_de_la_decouverte

https://www.palais-decouverte-danger-2020.fr/

Pour plus d’information :

https://www.franceculture.fr/emissions/le-journal-des-sciences/le-journal-des-sciences-du-lundi-18-novembre-2019

 

Palais de la Découverte